Articles sur le sujet : « fédérales »

Martin Landolt, président du PBD depuis 2012

Fédérales 2019 : les enjeux pour le Parti bourgeois démocratique avec son président Martin Landolt

- 19 septembre 2019 -

Ils ont été 11, ils sont 8 à présent; combien restera-t-il d’élus PBD au soir du 20 octobre ?

Le Parti bourgeois démocratique, né après l’exclusion de la section grisonne de l’UDC suite à l’élection d’Eveline Widmer-Schlumpf à la place de Christoph Blocher au Conseil fédéral, devrait souffrir cet automne. Les derniers sondages s’attendent à ce qu’il perde 1,5 point et ne représente même plus 3% de l’électorat, lui qui ne trouve d’élus qu’à Berne, dans les Grisons, à Glaris, à Zurich et en Argovie.

Lire la suite de l’article

Le conseiller national socialiste neuchâtelois Jacques-André Maire

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Jacques-André Maire (PS/NE)

- 17 septembre 2019 -

Certains quittent le Parlement fédéral sur des succès, comme Jacques-André Maire. Le conseiller national socialiste neuchâtelois partira de Berne avec la satisfaction d’avoir fait avancer le dossier des infrastructures ferroviaires et routières de son canton.

En juin dernier, les Chambres ont adopté un paquet comprenant la ligne directe Neuchâtel-La Chaux-de-Fonds et un autre incluant les contournements routiers du Locle et de La Chaux-de-Fonds.

Lire la suite de l’article

Les conseillers aux Etats jurassiens Claude Hêche (PS) et Anne Seydoux (PDC) s'en vont

Elections fédérales 2019: les enjeux dans le Jura

- 16 septembre 2019 -

Le PDC et le PS se partagent la députation du canton du Jura aux Chambres fédérales, forte de seulement 4 élus. Deux élus socialistes et deux démocrates-chrétiens, un par chambre, occupent les sièges depuis près de 25 ans, à la notoire exception de 2007, lorsque le PDC s’était fait ravir, pour 4 ans, sa place au National par l’UDC Dominique Baettig.

Les élections de 2019 devraient proroger cette répartition, malgré la multiplication des candidats. Et 4 favoris se dégagent.

Lire la suite de l’article

Malade, Benoît Genecand quitte le Conseil national

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Benoît Genecand (PLR/GE)

- 14 septembre 2019 -

De la cinquantaine de parlementaires fédéraux qui ne briguent pas de nouveau mandat cet automne, Benoît Genecand est certainement celui qui renonce le plus, à contre cœur.

Elu en 2015, le conseiller national libéral-radical genevois de 55 ans soigne un cancer. Il avait spontanément annoncé sa maladie sur les réseaux sociaux ce printemps.

Lire la suite de l’article

La Bernoise Regula Rytz, à la tête des Verts depuis 2012

Fédérales 2019 : les enjeux pour les Verts avec la présidente Regula Rytz

- 12 septembre 2019 -

L’actualité climatique sourit aux Verts, qui pourraient réaliser un score historique. Les manifestations de rues se sont multipliées depuis la fin de l’année dernière et se poursuivent, puisqu’un grand rassemblement est prévu dans deux semaines à Berne.

Souvent apolitiques, ces mouvements profitent aux écologistes, qu’un récent sondage crédite de 10,5% des intentions de vote. Les Verts feraient ainsi mieux que le PDC.

Lire la suite de l’article

L'UDC vaudoise Alice Glauser aura siégé près de 8 ans au Conseil national, en deux fois

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Alice Glauser (UDC/VD)

- 10 septembre 2019 -

Elle était peut-être la seule, ou en tout cas l’une des rares UDC féministes – Alice Glauser quitte le Parlement. A bientôt 65 ans, la conseillère nationale vaudoise veut consacrer davantage de temps à sa famille, elle qui aura siégé près de huit ans sous la coupole fédérale, mais en deux fois.

Elue en 2007, elle n’avait pas été réélue en 2011, ni en 2015, mais avait retrouvé Berne suite à l’élection de Guy Parmelin au Conseil fédéral en décembre de cette année-là.

Lire la suite de l’article

Les conseillers aux Etats Robert Cramer et Liliane Maury-Pasquier tirent leur révérence.

Elections fédérales 2019 : les enjeux à Genève

- 09 septembre 2019 -

A Genève, les élections fédérales s’annoncent plus ouvertes que jamais. Genève partage avec Neuchâtel la particularité d’avoir moins de candidats qu’il y a quatre ans, et aussi celle d’avoir deux sortants qui ne se représentent pas au Conseil des Etats.

La socialiste Liliane Maury-Pasquier et l’écologiste Robert Cramer se sont imposés à la Chambre des cantons depuis 2007; ils  libèrent des places que convoitent 15 personnes.

Lire la suite de l’article

L'autoritaire conseiller national UDC bernois Adrian Amstutz

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Adrian Amstutz (UDC/BE)

- 07 septembre 2019 -

Adrian Amstutz, longtemps premier UDC au Parlement, ne reviendra pas en décembre. A 65 ans, et malgré les encouragements de son parti, l’UDC bernois ne briguera pas de nouveau mandat cet automne.

Il veut passer plus de temps avec sa famille, après 16 années sous la coupole. Adrian Amstutz, au style militaire et au visage souvent fermé, a été le chef du groupe UDC aux Chambres fédérales durant cinq ans, rôle qui lui a valu une image d’homme austère, voire froid.

Lire la suite de l’article

Jürg Grossen, président des Vert'libéraux depuis 2017

Fédérales 2019 : les enjeux pour les Vert’libéraux avec le président Jürg Grossen

- 05 septembre 2019 -

L’écologie de droite a elle aussi le vent en poupe. Raisonnable, le PVL est optimiste. En 2015, les Vert’libéraux avaient perdu des sièges, voyant leur représentation au Conseil national passer de 12 à 7 membres (ils sont aujourd’hui 8, après l’arrivée récente d’un dissident socialiste).

Et lorsque le président historique et fondateur du parti, Martin Bäumle, a passé la main deux ans après les élections, certains y ont vu un coup dur, voire fatal, pour la formation.

Lire la suite de l’article

Le libéral-radical neuchâtelois Raphaël Comte quitte le Conseil des Etats après y avoir siégé 10 ans et l'avoir présidé en 2016

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Raphaël Comte (PLR/NE)

- 03 septembre 2019 -

Alors que certains parlementaires s’agrippent à leurs sièges, comme l’UDC argovien Maximilian Reimann, 77 ans, élu depuis 32 ans, mis à l’écart par son parti, mais qui brigue un nouveau mandat sur une liste de seniors,

D’autres passent le témoin alors qu’ils n’ont pas 40 ans. C’est le cas du conseiller aux Etats PLR neuchâtelois Raphaël Comte. Dix ans de parlement fédéral et il juge, à 39 ans, qu’il a fait son temps. Il a notamment présidé la Chambre des cantons en 2016.

Lire la suite de l’article