Le conseiller national socialiste neuchâtelois Jacques-André Maire

Les parlementaires fédéraux qui s'en vont: Jacques-André Maire (PS/NE)

- 17 septembre 2019 -

Certains quittent le Parlement fédéral sur des succès, comme Jacques-André Maire. Le conseiller national socialiste neuchâtelois partira de Berne avec la satisfaction d’avoir fait avancer le dossier des infrastructures ferroviaires et routières de son canton.

En juin dernier, les Chambres ont adopté un paquet comprenant la ligne directe Neuchâtel-La Chaux-de-Fonds et un autre incluant les contournements routiers du Locle et de La Chaux-de-Fonds.

Après dix ans de Conseil national, Jacques-André Maire peut donc partir avec le sentiment du devoir accompli. Serait-il resté s’il ne l’avait pas emporté dans ces deux dossiers ? On l’écoute.

L’interview de Jacques-André Maire

Le conseiller national socialiste neuchâtelois Jacques-André Maire répondait à Jérôme Favre. Il était arrivé au National en 2009, succédant à Didier Berberat, élu au Conseil des Etats.

Fédérales 2019 : les enjeux à Neuchâtel

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont : Didier Berberat (PS/NE)

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont : Raphaël Comte (PLR/NE)